Retours d’expériences : redynamiser un quartier par la lumière et redonner du lien social

« Le rôle de l’éclairage public ne se limite pas uniquement à la fonctionnalité, il peut susciter ou renforcer des sentiments et préjugés inhérents à la ville diurne »[1]. A l’heure des questionnements sur la revitalisation des centres villes, la question du lien social lié à l’éclairage public devient de plus en plus prégnante. « L’éclairage public est un service à la croisée de différentes thématiques des politiques municipales (sécurité publique, amélioration du cadre de vie, développement durable, marketing urbain, politique patrimoniale…) » [2]. Aspect pus méconnu mais tout autant dans l’ère du temps, l’éclairage public est aussi un outil de la relation citoyen pour les collectivités (voir également l’article « Attentes des usagers en matière d’éclairage : comprendre, mesurer, intégrer »).

Face à ces enjeux sociaux, quatre collectivités viendront présenter leurs retours d’expériences dans la redynamisation d’un quartier et la création d’un lien social par la lumière.

Le saviez-vous ? : selon CityLab, l’utilisation des nouvelles lampes imitant l’incandescence permettrait d’identifier le processus de gentrification de la ville.

Retrouvez ce sujet lors du 2e séminaire AFE / Ville de Strasbourg « Eclairage dans les collectivités : état des lieux, enjeux et retours d’expérience » qui aura lieu les 16 et 17 mai prochains à Strasbourg. Cliquez ici pour consulter le programme complet. 

[1]  Dispositifs techniques et ségrégations urbaines, le cas de l’éclairage urbain à Rio de Janeiro – Ivone Chou2015

[2] Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole – juin 2017